CM pe Google+

Connexion

Primeste ultimile noutati

Introduceti adresa email:

Delivré par FeedBurner

Ultimile comentarii

Evaluare utilizator: 0 / 5

Steluță inactivăSteluță inactivăSteluță inactivăSteluță inactivăSteluță inactivă

AFPCHISINAU - Les partis pro-européens de Moldavie, vainqueurs aux législatives en juillet des communistes au pouvoir, ont annoncé vendredi les noms de leurs candidats aux postes de président et de Premier ministre afin de sortir le pays d'une crise politique qui dure depuis le printemps.

Le dirigeant du parti démocrate, Marian Lupu, un transfuge du PC, sera candidat aux fonctions de chef de l'Etat, élu en Moldavie par le Parlement, et le dirigeant du parti libéral-démocrate, Vlad Filat, à celles de chef du gouvernement.

Ces candidatures ont été annoncées à la presse par le président du Parlement, Mihaï Ghimpu, élu à ce poste vendredi par l'Assemblée, au cours d'une première séance marquée par le départ de la salle des députés communistes.

"Je suis heureux car la Moldavie a fait le premier pas vers le développement démocratique. Mais il nous reste un grand travail pour +décommuniser+ le pays", a déclaré M. Ghimpu, chef de file du parti libéral, l'un des quatre mouvements de la coalition "Alliance pour l'intégration européenne".

Ces partis contrôlent 53 sièges sur 101, une majorité suffisante pour former le gouvernement, mais pas pour élire le président, qui doit rassembler les voix de 61 députés. S'ils ne parvenaient pas à convaincre des parlementaires communistes de voter pour M. Lupu, une dissolution du Parlement s'imposerait.

"Je suis sûr que des communistes vont voter et qu'on réussira à élire le président", a déclaré le chef de l'Alliance notre Moldavie, Serafim Urechean, membre de la coalition.

Mais élire le successeur du communiste Vladimir Voronine, président de la Moldavie depuis 2001, pourrait s'avérer difficile. En effet, vendredi les députés communistes ont quitté la séance du Parlement après que la majorité a refusé de reporter la réunion au 4 septembre.

Le PC juge dès lors illégale l'élection de M. Ghimpu : "Cette décision n'est pas légitime et nous allons porter l'affaire devant la justice", a prévenu le député communiste Vladimir Turcan.

La Moldavie est plongée dans une crise politique depuis des législatives en avril, remportées par le PC et suivies d'émeutes. Les communistes n'avaient cependant pas assez de députés pour élire le chef de l'Etat et de nouvelles élections ont dû être convoquées, remportées par l'opposition en juillet.

Signe que les tensions n'ont toujours pas été surmontées, le président sortant, M. Voronine, a, selon des députés interrogés par l'AFP, insulté vendredi le candidat au poste de Premier ministre, Vlad Filat.

"Va te faire f..., mec ! On va s'occuper de toi", aurait-il lancé, des propos que M. Filat a refusé de confirmer tout en reconnaissant avoir été insulté.

"Le comportement de M. Voronine dépasse l'acceptable (...) mais je ne vais pas porter l'affaire en justice, nous condamnerons les communistes en dirigeant avec efficacité le pays", a déclaré l'intéressé aux journalistes.

(©AFP / 28 août 2009 15h17)

Share

Comentariile au fost inchise pentru acest articol

Comentarii

0 # valens 31-08-2009 13:25
In sfarsit si-a dat arama pe fata. Cel mai tare e ca Mesagerul nu a dat pe post injuratura, de parca nici nu a fost. Nici usturoi n-a mancat nici gura nu-i miroase...
Bunelul a ascultat sedinta la Vocea Basarabiei si cand am sunat deja stia... :woohoo:
0 # Anticomic 30-08-2009 13:14
In original insulta lui Voronin la adresa lui Filat suna asa:
"Пошёл ты нахрен. Tы что, нам угрожаешь, пацан? Мы с тобой будем разбираться другими методами"!

Si asta in plina sedinta de Parlament?????? ????? Ujas !